Brain Damage

Dub

Brain Damage

Avec déjà 11 albums à son actif, Martin Nathan multiplie depuis plus de 15 ans les propositions artistiques les plus diverses sous le nom de Brain Damage. Tour à tour sombre, atmosphérique, revendicatif ou poétique, son univers semble être en perpétuel mouvement, constituant sans doute l’une des clés de la longévité de son projet.

Considéré comme l’un des fondateurs de la scène dub en France, il y crée dès 1999 le premier live machine du genre. Après avoir produit le fameux « Brain Booster », embryon du dub-steppa à la française, il établit des connections avec certains des maîtres du style en Angleterre (Zion Train, Alpha & Omega, The Disciples). En 2002, à Londres, il réalise en compagnie du chanteur Tena Stelin l’incontournable « Genetic Weapon », encore repris tout récemment par le soundsystem OBF, et produit par la suite ses deux premiers albums sur le label parisien Hammerbass. Toujours accompagné de Raphaël Talis, bassiste, il rejoint en 2006 l’écurie Jarring Effects. S’en suit une trilogie d’albums expérimentaux et conceptuels réalisés en collaboration avec une pléiade d’artistes internationaux (Black Sifichi, Mark Stewart, Hakim Bey). Il s’affranchit alors franchement des codes du genre dans lequel on l’avait peut-être catalogué un peu rapidement.

En 2011, le départ de son acolyte marque le début d’une nouvelle ère pour le projet, qui devient plus que jamais polymorphe. Martin Nathan alterne alors les collaborations (High Tone, Vibronics, Sir Jean) avec ses travaux en solo le rapprochant toujours plus des sources mêmes de son style de prédilection. En 2015, la réalisation en Jamaïque d’une partie son nouvel album, et la participation des légendaires Horace Andy, Willi Williams, Winston Mc Anuff, Kiddus I et Ras Michael semblent en témoigner.

Au fil de toutes ces années, il a su se forger une solide réputation internationale, cultivant avec talent une certaine dichotomie entre ses sessions de studio souvent cérébrales, et des centaines de prestations live, toujours explosives. En France, de par son passif et sa capacité à se renouveler, Brain Damage apparaît désormais comme le trait d’union entre la scène qu’il a contribué à créer il y a plus de 15 ans, et les nouveaux leaders d’un dub rajeuni, plus synthétique et frontal.

Site Internet Facebook Twitter Youtube

Acheter vos billets ICI !

Propulsé par HelloAsso

Les festivals Haut-Saônois s'associent !

Remerciements

Un grand merci à tous les bénévoles, les partenaires et surtout à tous celles et ceux qui sont venus s'en mettre plein les oreilles !!!

Soutenez l'assocation

News

  • Metal/Electro

    Sidilarsen Sidilarsen

    Sidilarsen distille un mélange savamment dosé de rock, de métal et d'électro, véhiculantvune énergie puissamment positive et hautement contagieuse.

  • Electro

    Vyryl Vyryl

    En mariant EBM (Electronic Body Music), rock et eurodance des 90's, ce tandem electro-choc a pour unique credo d 'attiser la braise et de répandre le feu.

  • Indie Rock

    Desana Desana

    DESANA, indie rock au son ultra gras distillé à grands coups de bottes dans ta gueule.

  • Somogo Somogo

    Ils viennent des bords du Léman et cheminent depuis 20 ans aux sons des djembés, tumbas, guimbarde et autres bongos. SOMOGO est l’un des premiers groupes à populariser la musique tribale sur la scène francophone.

  • Hurlements d'Léo Hurlements d'Léo

    « 20 ans ! » Ça va faire 20 ans que le groupe roule guitares aux poings sur le goudron escarpé des chemins parallèles. Les petites routes qui font voir du pays. Celles où on prend le temps de regarder par la fenêtre et de considérer les gens.

  • Alambig Alambig

    ALAMBIG est un groupe local ayant déjà fait ses preuves dans le sud haut-marnais depuis sa création, en juin 2013. Désormais constitué de 6 musiciens, ce groupe de musique est le fruit d’une amitié arrivée à maturité ; il distille son énergie dès les premières notes.

  • Zutopik Zutopik

    Né à l’origine du trio Marsha-v haute-Saônois, le groupe « les Zutopic » joue ensemble depuis 2016

  • Metal

    Insomnia Insomnia

Réseaux Sociaux

#FestivalMEB sur Tagboard